Teahupo’o, star des vagues et vague des stars


la vague de Teahupo’o s’est hissée au rang de star internationale - ©Tim-Mckenna.com

Moment décisif pour ce surfeur en plein «take-off», le décollage. Une pente translucide se creuse devant lui, voie royale paraissant mener directement aux altiers sommets de la Presqu’île de Tahiti.

Dans le fracas du déferlement de l’océan - ©Tim-Mckenna.com

Un dieu du surf à la poursuite de la vague idéale ! Légende du monde de la glisse, Laird Hamilton a repoussé les limites de cette discipline à Teahupo’o, surfant ce qui était considéré avant lui comme insurfable !

Instant hors du temps entre air et océan, avec ce tube parfait - ©Tim-Mckenna.com

23 avril 2010, le tahitien Raimana Van Bastolaer surfe une vague de plus de 6 mètres de haut. Le soir même de cet exploit, il apprendra qu’il a reçu le «Monster Tube Award», prix récompensant le «tube» le plus spectaculaire de l’année pour une vague prise à Teahupo’o, quelques jours auparavant – le 17 avril – dans des conditions encore plus impressionnantes !

Attirant les médias du monde entier par sa perfection, la vague de Teahupo’o s’est hissée au rang de star internationale. Pour briller davantage, les étoiles du surf comme Laird Hamilton, Kelly Slater et Manoa Drollet se doivent de l’affronter. Images de cette célébrité tahitienne.

Moment décisif pour ce surfeur en plein «take-off» - © Maiko Mou

Dans le fracas du déferlement de l’océan, un groupe de surfeur prend rapidement le large pour échapper à la mâchoire liquide qui se referme derrière eux.

Un dieu du surf à la poursuite de la vague idéale - ©Tim-Mckenna.com

Instant hors du temps entre air et océan, avec ce «tube» parfait. Mais attention ! La faute est interdite sous peine de se faire projeter sur le récif corallien quelques centimètres à peine sous la surface de l’eau.