Steven Pierson, surfeur professionnel


Steven Pierson, surfeur professionnel
5/5 - 1 vote(s)

Surfeur professionnel depuis plus de 3 ans maintenant Steven Pierson est, à 30 ans, un compétiteur acharné et passionné. Il fait partie aujourd’hui des 100 meilleurs surfeurs de la planète (83e au classement le plus récent). Au côté de l’autre grande star du surf tahitien, Michel Bourez – actuellement cinquième mondial – il fait partie de l’élite du surf de compétition tahitien. Un surf de très haut niveau qui rivalise avec celui de grands pays tels les États-Unis, l’Australie, le Brésil et l’Afrique du Sud. Ainsi, malgré sa population qui ne dépasse pas les 280 000 habitants, la Polynésie française est parvenue à se hisser parmi les meilleurs pays de la planète dans cette discipline.

Né à Remiremont dans les Vosges, en France métropolitaine, Steven Pierson arrive à Tahiti à l’âge de trois mois. Il passe ensuite toute son enfance et son adolescence entre les districts de Mahaena, Tiarei, Papenoo, Punaauia et Papara sur l’île de Tahiti. Il pratique le surf dès l’âge de 11 ans. Il domine ce sport au niveau local avec pas moins de 9 titres de champions de Tahiti dans diverses catégories : cadet, junior et open.

Steven quitte régulièrement son « île paradisiaque », comme il la définit lui-même pour parcourir le monde et participer aux compétitions internationales. Les conditions sont bien éloignées de celles qu’il rencontre à Tahiti, haut lieu du surf de par son climat favorable toute l’année, ses houles régulières et ses eaux chaudes et translucides…

« A Tahiti, nous n’avons pas de vagues pour nous entraîner aux vagues rencontrées sur le circuit WQS !» explique-t-il. Parfaites, les vagues tahitiennes sont donc forts différentes de celles rencontrées à l’extérieur du pays sur les « spots » des côtes européennes, américaines ou africaines. Une difficulté dont doivent tenir compte les compétiteurs tahitiens.

Ces homespot, ses « spot de cœur » sont situés dans la commune de Papara : l’embouchure de la rivière Taharu’u et, au large, sur le récif, le Maoti comme il est dénommé. Steven Pierson a eu la chance de pouvoir s’entraîner et surfer sur ces deux spots aux caractéristiques bien différentes. L’embouchure est une vague de rêve qui déroule devant une belle plage de sable noir de manière quasi parfaite. Quant au Maoti c’est une vague de récif dangereuse, surfée uniquement par les plus téméraires. Ces deux lieux sont typiques de la diversité des surfs possibles à Tahiti.

Steve Pierson a décroché sa première grande victoire en septembre 2013, remportant la Pantin Classic en Espagne. Son objectif est de rejoindre Michel Bourez qui, lui, évolue dans le Top 34, l’élite de l’élite du surf professionnel. Dans le circuit WQS (World Qualifying Series) Steven fait preuve d’une pugnacité hors norme. En 2013, il a été classé sixième meilleur surfeur européen, preuve du haut niveau atteint par cet enfant du pays.

Respecté et reconnu pour ses performances, il reste toutefois un sportif simple, aimant la nature. Dans cette grande aventure qu’est une carrière professionnelle, il tient à remercier ses proches dont Tehani, son amie, et ses nombreux sponsors : Hee Nalu, Mundaka Optic, Xsories & Go Pro, 69 Slam, Cool Shoe, Teva Surf Board & Crabe Surfboards, Surf N Supply, Oam & Future Fins. Sa force, comme il le dit lui-même, c’est son « mental d’acier » qui lui permet d’avancer, d’exceller loin des siens même si son cœur est à Tahiti.